Dripping01 - 06-09 octobre 2000



Dripping, par référence à Jackson Pollock, bien entendu...

Cette première forme est très "minimaliste" : une seule goutte de peinture qui coule verticalement du haut de la toile.
Le mouvement, volontairement lent, crée une tension.
Chez moi, contrairement à ce qui se passerait dans le monde réel, lorsque le filet de peinture atteint le bas de la toile,
il ne se passe rien, simplement rien, pas de tache, pas d'odeur d'huile ou d'acrylique (on peut le regretter).

En clickant
sur le bouton "actualiser" du navigateur, il est possible de relancer l'applet avec une nouvelle couleur.

 

retour sommaire suite

me contacter par e-mail jean-claude.devaux (site officiel) mise à jour le 28/01/2001